Halo Infinite, le major fait-il encore rêver ? – L’Indépendant