Affecté dans son précédent métier par la crise liée au Covid-19, Jordan Cruchet a décidé de changer de vie professionnelle il y a quelques mois. En janvier, il est devenu agent général Aréas dans la région Grand Est.  

Malgré la crise liée au coronavirus, de nouveaux agents généraux continuent de voir le jour.

C’est le cas de Jordan Cruchet. Ce jeune homme de 25 ans a commencé officiellement, le 4 janvier 2021, sa carrière d’agent général Aréas  la société d’assurance mutuelle, 7e réseau d’agents généraux de France – à Vaucouleurs (Grand Est).  Avant cela, il exerçait en tant que mandataire d’intermédiaire d’assurance au cabinet de courtage Mansuy Assurance. « Ce qui m’a fait cesser l’activité de mandataire, c’est le Covid-19. Je n’avais pas portefeuille, je n’étais qu’en création. J’étais rémunéré au contrat et par la force des choses, je n’ai pas pu faire autant que mes objectifs », explique Jordan Truchet.

A lire aussi : Respect du télétravail, les agents se justifient

Avoir sa propre agence

Sans activité à cause de la crise sanitaire, il décide alors de répondre à une annonce pour devenir agent général. « Mon objectif de carrière à long terme était d’avoir ma propre agence d’assurance. J’y suis allé au culot, en répondant à une annonce Aréas. J’ai postulé et j’ai été pris. Je ne pensais pas être agent aussi rapidement, mais le destin en a décidé autrement, se remémore-t-il. Avoir son agence avec son nom dessus, développer le portefeuille et le fidéliser, c’est vraiment ça qui me plaisait. Et puis avoir l’appui d’une mandante en tant que jeune agent, ce n’est pas négligeable. Nous sommes bien accompagnés, nous avons de bons supports, de bons inspecteurs. »

Un portefeuille de particuliers

A l’heure où le coronavirus circule toujours, n’est-ce pas compliqué toutefois de débuter une carrière en tant qu’agent général ? Jordan Cruchet demeure lucide : « Il est vrai qu’il y a toujours du passage en agence, mais cela reste rare. Il y a beaucoup de personnes qui ont peur de nous recevoir, c’est un peu compliqué pour moi ». Et l’agent général, dont l’objectif est de se développer sur le TNS – de poursuivre : « Je suis conscient que je ne commence pas dans la période la plus facile, néanmoins, j’arrive tout de même à rencontrer des clients, à faire de nouvelles affaires. Seule ma persévérance fera la différence ».

Avec une clientèle à grande majorité constituée de particuliers, le jeune agent souhaite augmenter son portefeuille tant au niveau de la taille que du chiffre d’affaires. « L’année prochaine, si tout se passe bien, j’aimerais prendre un alternant pour le former et pourquoi pas, embaucher un commercial à temps complet », conclut-il.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Aréas : en pleine crise sanitaire, un jeune agent général se lance – L’Argus de l’Assurance
Étiqueté avec :