Cette startup veut identifier les gros pollueurs depuis l’espace – Presse-citron

Lancée sur le marché il y a quelques mois, la startup américaine Muon Space a dévoilé son projet ambitieux. D’ici à deux ans, elle espère lancer une flotte de satellites afin d’analyser l’atmosphère de la Terre et identifier les zones géographiques les plus touchées par le réchauffement climatique. Par la même occasion, elle désire repérer les entreprises les plus pollueuses.

Lutter contre le réchauffement climatique depuis l’espace ?

C’est en tout cas ce qu’aimerait Muon Space et ses fondateurs, Paul Day et Jonny Dyer. Ces derniers aspirent ainsi à “révolutionner la mesure, la caractérisation et la prédiction des systèmes terrestres afin de nourrir l’action climatique”.

Soutenue par Google (rien que ça !) et l’entreprise météorologique Tomorrow.io, Muon Space espère anticiper les prochaines vagues de réchauffement climatique. En effet, ce n’est pas nouveau, depuis des années, l’état de santé de notre planète se dégrade. Et ce dérèglement climatique ne fait que grandir…

Toutes les technologies sont bonnes pour tenter de résoudre ce problème majeur de notre ère. Grâce à une startup comme Muon Space, anticiper ces prochaines vagues pourrait permettre de mieux informer les pouvoirs publics à ce sujet. Espérons-le, en tout cas.

Au regard de la situation climatique alarmante dans laquelle nous nous trouvons, les grandes entreprises redoublent d’effort pour nous prouver qu’elles sont respectueuses de l’environnement. Si certaines le sont effectivement, et c’est tant mieux, certaines entreprises surfent sur cette “tendance” de vouloir consommer mieux et de manière respectueuse sans réellement entreprendre de réelles actions.

Grâce à Muon Space, la startup américaine pourra ainsi identifier les entreprises les plus pollueuses du monde, et s’assurer de l’honnêteté de certains groupes dans leur engagement écologique. Les entreprises elles-mêmes pourront avoir à Muon Space pour vérifier leur propre impact énergétique et s’assurer du succès de leurs actions, ou pas. Une bonne idée, dans l’ensemble.

En combinant mesure physique des activités humaines, l’identification des entreprises les plus énergivores et la prise en compte d’algorithmes prédictionnels, le magazine économique Bloomberg qualifie le positionnement de Muon Space comme “inédit”.

Beaucoup d’espoir réside ainsi sur les épaules de la startup américaine, qui a tout récemment levé 10 millions de dollars. Reste à voir si ce projet ambitieux mais nécessaire réussira son pari.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Cette startup veut identifier les gros pollueurs depuis l’espace – Presse-citron
Étiqueté avec :
%d blogueurs aiment cette page :