l’essentiel Alors qu’en France le projet de loi concernant le pass vaccinal vient d’être adopté à l’Assemblée nationale, d’autres mesures restrictives pour les non-vaccinés sont en cours ou à l’étude dans d’autres pays. Tour d’horizon de quelques exemples.

La transformation du pass sanitaire en pass vaccinal en France avance petit à petit après l’adoption du projet de loi, dans la nuit de mercredi 5 à jeudi 6 janvier, à l’Assemblée nationale. Dans d’autres pays, des restrictions sont mises en place, ou sont en réflexion, pour pousser les non-vaccinés à finalement sauter le pas. 

Grèce : une amende mensuelle pour les non-vaccinés de plus de 60 ans

À partir du 16 janvier, les personnes de plus de 60 ans qui seraient toujours non-vaccinées devront s’acquitter d’une amende mensuelle de 100 euros jusqu’à ce qu’elles reçoivent leur première injection. Nos confrères de LCI rappellent que la Grèce fait partie des pays européens où la couverture vaccinale est la plus faible avec 68 % de la population ayant un schéma vaccinal complet.

Italie : vaccination des plus de 50 ans obligatoire et pass vaccinal pour les transports en commun

La mesure a été adoptée mercredi 5 janvier. Face à des contaminations en forte hausse, le gouvernement italien a instauré l’obligation vaccinale pour les personnes âgées de plus de 50 ans.

Précisément, cette obligation concerne les personnes de plus de 50 ans ne travaillant pas. Pour celles travaillant, dans le privé ou le public, la détention du pass vaccinal sera imposée à partir du 15 février. Pass vaccinal, appelé en Italie “pass sanitaire renforcé”, qui s’obtient uniquement avec un schéma de vaccination complet ou après guérison du Covid. Une obligation de fait.

Autre mesure qui sera mise en place au 10 janvier : l’obligation de présenter un pass vaccinal dans les transports, les hôtels, les terrasses de restaurants, les foires et congrès ainsi que les piscines et salles de gym. Ce qui risque de poser problème pour les habitants des petites îles sans pass qui seraient alors confrontés à “un exil forcé”, dénonce l’Association des communes des petites îles (ANCIM). Elle demande que les résidents de ces petites îles concernés soient autorisés à prendre ces moyens de transport avec un test négatif “s’ils doivent voyager pour des raisons liées à la santé, l’éducation ou le travail”.

Le pays, qui compte 28 millions de personnes de plus de 50 ans selon l’Institut national de statistique, est confronté à une forte hausse des contaminations due au variant Omicron : plus de 189 000 mercredi. Actuellement, 1,4 million de personnes sont positives au Covid.

Québec : la vente d’alcool et de cannabis réservée aux vaccinés en réflexion

Encore en discussion, cette mesure fait déjà parler d’elle. Le Québec envisagerait de rendre la vente d’alcool et de cannabis possible uniquement sur présentation d’un pass vaccinal, mis en place dans la province depuis déjà plusieurs mois, explique BFMTV

Selon nos confrères, la SAQ (Société des Alcools du Québec), qui contrôle la vente d’alcool et coordonne aussi la vente du cannabis à fins récréatives via sa filiale Société québécoise du cannabis, a confirmé au quotidien local La Presse “quelques échanges avec le gouvernement à ce sujet”. Selon le média québécois, au 4 janvier, 12 % des 18-29 n’étaient pas vaccinés, 15 % des trentenaires.

Canada : les personnes refusant la vaccination privées d’allocation-chômage

Restons de ce côté de l’Atlantique où les autorités canadiennes ont annoncé, le 30 décembre dernier, une mesure prévoyant de priver d’allocation-chômage les personnes qui refusent de se faire vacciner contre le Covid-19. Une règle qui ne s’appliquera pas aux personnes exemptées de vaccination pour raisons médicales.

Comme le précise le Figaro, le gouvernement justifie cette décision par sa volonté d’anticiper le risque de fermeture des lieux de travail à cause de clusters et d’encourager les derniers réfractaires à la vaccination. Au 18 décembre, 10 % de la population des 12 ans et plus n’avaient pas encore reçu une dose de vaccin.

Finlande : entrée interdite dans le pays pour les voyageurs étrangers non-vaccinés

La Finlande a resserré la vis concernant les voyageurs étrangers accueillis sur son territoire. Depuis le mardi 28 décembre, même munis d’un test négatif, les voyageurs étrangers non-vaccinés ne peuvent plus entrer dans le pays. Seuls ceux pouvant prouver une vaccination complète ou une infection passée, et un test négatif sont autorisés, explique Capital. Des exceptions s’appliquent pour les moins de 16 ans, les personnes résidents en Finlande, les travailleurs essentiels, les diplomates…

Lettonie : licenciement possible de salariés et suspension des députés non-vaccinés

En novembre dernier, le gouvernement letton a durci sa réglementation. Depuis le 15 novembre, les employeurs peuvent mettre “en congé forcé non payé” leurs personnels qui refuseraient la vaccination, puis les licencier au bout de trois mois. Première mondiale, les députés et les membres de conseils municipaux non-vaccinés à cette date sont suspendus de leur fonction et privés de leur salaire, rapportait alors Ouest-France.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Covid-19 : amende mensuelle, suspension du chômage… comment les autres pays “emmerdent” les non-vaccinés – LaDepeche.fr