L’ex-premier ministre lance samedi une centaine de comités Horizons. Une façon de tracer sa route sur fond de rivalités avec le chef de l’État, qui a empêché la fusion de son parti avec Agir.

Freiné, mais pas arrêté. Édouard Philippe a beau avoir été empêché de fusionner son parti, Horizons, avec le mouvement de centre droit Agir, il veut continuer à tracer sa route. Samedi, à l’occasion d’un déplacement dans l’Ouest – à Niort, La Roche-sur-Yon et Guérande -, l’ancien premier ministre doit lancer une centaine de comités municipaux «philippistes».

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Édouard Philippe avance malgré les embûches tendues par Emmanuel Macron
Étiqueté avec :