CONTENU SPONSORISÉ


En quoi le portage salarial est-il une bonne option pour le professionnel en quête de sécurité et d’autonomie ? Les réponses sont dans cet article.


Le travailleur indépendant est exposé à plusieurs risques liés à son statut professionnel. Déjà qu’il ne peut prétendre à aucune protection sociale systématique face au chômage, il doit régulièrement faire face à de dures périodes de vaches maigres. Et cette situation précaire s’est considérablement accentuée avec la crise du Covid-19. Heureusement, le portage salarial reste une belle porte de sortie pour le freelance qui veut à la fois profiter de son statut et prétendre à plus de sécurité sociale.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial à Lyon comme partout en France est une relation de travail qui s’organise entre trois parties et consistant, pour le travailleur à exercer son activité professionnelle sous le couvert d’une entreprise intermédiaire dite de portage. Le rôle d’intermédiaire s’exerce de sorte que le professionnel soit déchargé des questions administratives liées à l’exercice de son activité et à sa relation avec le client.

Concrètement, le portage salarial met en relation :

  • une société de portage salarial  : elle représente l’interlocuteur direct du client ou du bénéficiaire de la prestation à effectuer. Son rôle est de s’occuper du management des contrats et de toutes les formalités afférentes à l’exécution d’une mission ;

  • le travailleur indépendant : une grande variété de profils peut se retrouver dans un contrat de portage. Initialement, ce sont les cadres séniors qui exerçaient en qualité de salarié porté. Mais aujourd’hui, tous les professionnels capables de justifier d’une bonne expertise et d’une autonomie de prospection de leurs propres clients peuvent s’engager dans le portage salarial (consultants, jeunes diplômés, ingénieurs, experts, etc.) ;

  • et le client : le freelance procède lui-même à la prospection du client et charge la société de portage des formalités.

Le contrat de portage est spécialement adapté à tous les professionnels en quête de reconversion et recherchant une solution qui offre un bon filet de sécurité sociale.

Comment fonctionne concrètement le portage salarial ?

Le contrat de portage n’est pas un autre nom du contrat de travail. A l’opposé du salarié ordinaire dans un contrat de travail, le salarié porté jouit d’une totale autonomie dans la planification et l’organisation de son travail. Autant dire que le portage salarial ne place pas le professionnel sous la subordination juridique et hiérarchique de l’entreprise de portage. Aussi faut-il préciser que le professionnel n’est pas ici dans un contrat d’intérim auprès de la société de portage.

Il revient au travailleur indépendant de se mettre d’accord avec le client sur les conditions du travail et sa durée. Pour ce qui est de la préparation du contrat de service, la société de portage s’en charge, reprenant les éléments phares de l’entente entre le client et le professionnel. La mission peut alors commencer.

Au cours de la mission, l’entreprise de portage salarial convertit les honoraires des prestations effectuées par le freelance en salaires. A cet effet, un taux horaire ou journalier est défini. Dès lors, la société met à sa propre charge le règlement des impôts sur les salaires et cotisations sociales du salarié porté. Et le profil du client importe peu. Il peut s’agir d’une personne physique ou morale (relevant du secteur privé ou public).

Non seulement la société de portage s’occupe donc des formalités avant, pendant et après le contrat, mais également de toutes les procédures relatives au règlement des impôts et charges sociales :

  • édition du bulletin de paie du contrat de portage salarial ;

  • calcul et versement des impôts ;

  • déclaration du professionnel à la sécurité sociale ;

  • calcul et règlement des cotisations patronales ;

  • etc.

Quels sont les avantages du portage salarial pour le freelance ?

Le travailleur indépendant récolte en général entre 50 et 60 % du total facturé à son client, déductions faites de toutes les charges fiscales, sociales et administratives inhérentes au travail du freelance. Et cela n’est pas sans avantage pour lui. Il faut tout d’abord remarquer qu’il ne subit aucune contrainte ni aucune pression liée à toutes les formalités dont il se décharge grâce à la société de portage salarial.

En outre, le freelance reste libre de choisir ses missions, de les accepter ou de les refuser sans devoir en justifier la décision auprès de la société de portage. L’avantage principal de cette solution de travail reste cependant la protection sociale liée au statut de salarié, et dont bénéficie le salarié porté. C’est donc l’occasion de profiter des avantages liés au statut de salarié tout en conservant son autonomie.

Enfin, il faut noter que le portage permet au professionnel de :

  • gagner considérablement du temps, grâce à la prise en charge de toutes les démarches procédurales par la société de portage salarial ;

  • accéder à un réseau de professionnels et de clients grâce à l’expérience et la réputation de la société de portage ;

  • et profiter d’un système de formation professionnelle pour améliorer ses compétences.


Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Portage salarial : une bonne alternative pour le freelance ? | – Lyon Capitale
Étiqueté avec :