Entrepreneur à 19 ans, franchiseur à 27 ans, Mohamed Soualhi est aujourd’hui à la tête d’un réseau de 21 points de vente, et continue d’innover en lançant des marques sans restaurant physique.


“Je suis un créateur de croissance, pas un businessman”, assure Mohamed Soualhi, 34 ans, pionnier du tacos à la française. C’était en 2007, dans l’agglomération grenobloise. À 19 ans, le jeune bachelier perçoit le potentiel du tacos et contracte un crédit personnel pour s’installer sur 80 m² à Pont-de-Claix (Isère). Son concept : des recettes inédites et des tacos de qualité faits à la demande. Il varie les garnitures, incorpore un liant original à base de sauce fromagère faite maison et propose une vingtaine de sauces. Le succès de son Tacos King est rapide. “J’ai conservé ce nom jusqu’à la mise en place de ma franchise, Tacos Avenue, en 2014”, indique le trentenaire. En 2009, changement de ville. Il vend sa première affaire et s’installe à Montpellier (Hérault), dans un espace de 50 m². Même credo, même succès. “Il n’y avait aucune concurrence à l’époque”, glisse l’entrepreneur. Assigné au tribunal pour les nuisances générées en pied d’immeuble, il cherche un autre local à Montpellier et ouvre, sans attendre le jugement, un second snack sur 150 m². Il conserve finalement les deux, l’action en justice ayant été déboutée.

Développement en dark kitchen

“J’aurais pu en rester là”, reconnaît Mohamed Soualhi. Mais un alternant qu’il engage lui suggère de franchiser son concept. Il creuse l’idée, se fait accompagner par le cabinet Franchise Management (Lyon) et, après un an et demi de préparation, se lance. Le premier Tacos Avenue franchisé ouvre fin 2015 à Millau (Aveyron) et fait un carton. “Il est toujours en progression”, souligne le franchiseur. Chaque année amène depuis son lot d’ouvertures, deux en 2016, sept en 2017, quatre en 2018, neuf en 2019… Aujourd’hui, Tacos Avenue, c’est 21 points de vente, dont un à Genève (Suisse) et un à Rabat (Maroc), une centrale d’achat depuis février 2021, des licences de marque lancées exclusivement en livraison et vente à emporter, Poutine Pop’s fin 2019, Crush Burger en avril 2021 et très prochainement une enseigne de tacos américains. D’autres suivront en dark kitchen, activité qui génère déjà 85 % du chiffre d’affaires du réseau.

#Tacos #Franchise #MohamedSoualhi

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Tacos Avenue étend son réseau en dark kitchen – L’Hôtellerie Restauration
Étiqueté avec :