Alors que le métavers est sur toutes les lèvres depuis que Facebook en a fait une de ses priorités, une startup londonienne tente de se faire un nom sur ce marché encore flou. Baptisée Admix, elle vient de clôturer un tour de table de 25 millions de dollars en série B, auprès notamment d’Elefund, Force Over Mass, DIP Capital, Notion Capital, Speedinvest, ainsi que Kuvi Capital et plusieurs business angels de l’industrie du jeu.

Lancé en 2018 sous l’impulsion du Français Samuel Huber et de Joe Bachle-Morris, Admix s’est donné pour mission de mettre en relation les marques avec l’univers du gaming, dans le cadre de publicités directement intégrées aux jeux. Pour ce faire, la startup a développé un outil de monétisation, In-Play, basé sur des SDK “no code”. Les éditeurs peuvent ainsi facilement intégrer dans leurs jeux une plateforme dédiée aux annonceurs clients, qui se comptent par milliers selon Admix. L’entreprise a notamment signé des contrats pour des campagnes avec Calvin Klein, Uber, Airbnb et McDonald’s.

Startups

Admix veut monétiser jeux vidéo et métavers
Étiqueté avec :